tuyau

tuyau [ tɥijo ] n. m.
• 1530; « ornement » 1337; tuel XIIe; tuiel v. 1100; frq. °thûta, got. thut-haurn « cor à sonner ».
REM. La prononc. [ tyjo ] est négligée.
1Canal fermé, conduit à section circulaire ou arrondie (en matière rigide, flexible ou souple) destiné à faire passer un liquide, un gaz. 2. buse, conduite, flexible, tube. Tuyau de plomb, de fer, de fonte, de caoutchouc, de ciment, de terre cuite, de poterie (boisseau), de toile (manche). Section, ouverture d'un tuyau. Aboucher, ajointer des tuyaux. Tuyau crevé. Tuyaux des installations hydrauliques. canalisation, tuyauterie. Tuyau de descente (ou descente). Tuyau d'arrosage. Tuyau pour le transport à longue distance. pipeline. Tuyau d'alimentation. feeder. Tuyau d'admission, d'échappement, de refoulement. tuyère. Tuyau d'échappement d'une automobile. pot. Tuyau de pipe. Tuyaux sonores : tuyaux dans lesquels une colonne d'air résonne à certaines fréquences. Tuyau d'orgue.
(tuiel 1304) TUYAU DE CHEMINÉE : partie extérieure du conduit de cheminée, qui évacue la fumée.
♢ TUYAU DE POÊLE : ensemble de tuyaux de tôle ajointés qui relient un poêle à la cheminée. Coudes d'un tuyau de poêle. Fam. Chapeau en tuyau de poêle, (1833) tuyau de poêle : sorte de chapeau haut de forme (tube). « Il est en habit noir et en chapeau tuyau de poêle » (Goncourt). Vulg. et péj. C'est la famille tuyau de poêle, dont les membres ont entre eux des relations sexuelles.
2Conduit; cylindre creux. Tuyau de plume : axe creux à la base de la plume. Tuyau de tige, et absolt Tuyau : tige creuse des céréales.
(1844) Techn. Tuyau acoustique, qui est utilisé pour porter le son à distance.
(1798) Fam. Le tuyau de l'oreille : le conduit auditif. Loc. Vieilli Dire, raconter qqch. dans le tuyau de l'oreille : confier tout bas (cf. Dans le creux de l'oreille).
3Pli ornemental en forme de tube que l'on fait au linge au moyen d'un fer spécial. godron; tuyauter. « ce peuple en veste brodée, en jupon plissé à gros tuyaux (fustanelle) » (Nerval).
4(1877; du tuyau [2o] de l'oreille) Fam. Indication confidentielle pour le succès d'une opération. indication, information, renseignement. Avoir, obtenir un bon tuyau aux courses, à la Bourse. Donner à qqn un tuyau sur qqch. (par attract. de tuyau [1o]) Un tuyau crevé : un mauvais tuyau. « Il y a des tuyaux qui sont bons; il y a des tuyaux qui sont crevés » (Cendrars).
5(allus. aux tuyaux [1] d'un ensemble technique) Fam. Dans les tuyaux : en cours de réalisation, d'exécution (d'un projet).

tuyau nom masculin (francique thuta) Élément à section constante d'un conduit, utilisé pour la circulation d'un fluide ou d'un produit pulvérulent. Tige creuse du blé ou de certaines plantes. Familier. Renseignement donné confidentiellement à quelqu'un. Pli cylindrique que l'on fait à du linge empesé. ● tuyau (difficultés) nom masculin (francique thuta) Prononciation [&ph104;ɥ&ph93;&ph94;&ph99;], le groupe tuy- se prononce comme tui- dans le mot tuile. ● tuyau (expressions) nom masculin (francique thuta) Familier. Dans les tuyaux, se dit de ce qui est en projet, en cours de réalisation : Cette réforme était dans les tuyaux depuis longtemps. Familier. Dire quelque chose dans le tuyau de l'oreille, le dire à voix basse et en secret. Tuyau de descente, canalisation verticale servant à l'évacuation des eaux usées ou pluviales. Familier. Tuyau de poêle, chapeau haut de forme. Tuyau sonore, tube, de métal ou de bois, de section carrée, conique ou cylindrique, dont l'air intérieur peut vibrer en rendant un son. ● tuyau (synonymes) nom masculin (francique thuta) Tuyau de descente
Synonymes :

tuyau
n. m.
d1./d Conduit à section circulaire, en matière souple, rigide ou flexible, servant à l'écoulement d'un liquide, d'un gaz. Tuyau de plomb.
Tuyau d'arrosage.
d2./d Conduit; cavité cylindrique. Tuyau (d'une plume): bout creux de la plume des oiseaux.
Tige creuse des céréales.
|| Fam. Le tuyau de l'oreille: le conduit auditif.
d3./d Par ext. Fam. Renseignement confidentiel dont la connaissance peut déterminer la réussite d'une opération. Avoir de bons tuyaux sur une course (pour parier sans risque).
d4./d Pli cylindrique dont on orne du linge empesé. Collerette à tuyaux.
d5./d (Djibouti) Fouet, bâton utilisé pour infliger des châtiments corporels.
Pédagogie du tuyau: maintien de l'ordre par l'usage de châtiments corporels. Syn. chicotte.

⇒TUYAU, subst. masc.
A. — 1. Canalisation destinée à l'écoulement d'un liquide, au passage d'un gaz ou d'un produit pulvérulent; conduite d'eau, de gaz. Tuyau de caoutchouc, de cuivre, de plomb, de plastique; tuyau rigide, souple; aboucher, ajointer, embrancher des tuyaux; tuyau d'arrosage, d'échappement, d'incendie; tuyau d'égout; tuyau de descente. Assis sur une chaise, adossé au tuyau d'aération des lieux qui traversait la pièce dans toute sa hauteur, il raclait ses jambes velues (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, p. 123). Vous n'étiez pas encore ici quand on a fait cette fontaine: le tuyau file tout droit, un peu en pente, jusque par là-haut (GIONO, Colline, 1929, p. 77).
En partic., vieilli. ,,Ouverture et canal d'une fosse d'aisances`` (LITTRÉ).
2. Conduit en brique, poterie, pierre, destiné au passage de la fumée, depuis le manteau de la cheminée jusqu'à la sortie. Un seul tuyau de fumée peut servir de même à un nombre illimité de cheminées adossées et superposées, à la condition que ce tuyau ait une section suffisante en raison du nombre des foyers (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 330):
Ce que je n'ai pas oublié, c'est la croyance absolue que j'avais à la descente par le tuyau de la cheminée du petit père Noël, bon vieillard à barbe blanche, qui, à l'heure de minuit, devait venir déposer dans mon petit soulier un cadeau que j'y trouvais à mon réveil.
SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 155.
En partic. Partie visible de ce conduit à partir des combles et s'élevant au-dessus du toit. À Paris la hauteur prodigieuse des maisons ajoute aux dangers qui résultent partout de la construction des tuyaux extérieurs de cheminées (JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 12).
Tuyau dévoyé. ,,Tuyau de cheminée qui est détourné de la direction verticale`` (Ac. 1798-1878).
3. Tuyau (de/du poêle). Ensemble de tuyaux métalliques s'emboîtant les uns dans les autres et raccordant le poêle à la cheminée. C'est cet après-midi que le père Debas viendra ramoner le tuyau du poêle de la salle à manger (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 161). Un vieux poêle de faïence, surmonté d'une niche (....) ne sert plus. Et l'on a installé, par devant, un petit poêle rond, sur trois pieds, dont le tuyau va se raccorder à la cheminée, vers le sommet de la niche (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 57).
Pop. Famille tuyau de poêle. Dans une famille, personnes apparentées ou couples ayant des relations sexuelles considérées comme équivoques ou complexes. Je l'entendais (...) le joyeux bouche à oreille du canton: « Vous savez? (...) La mère après la fille et peut-être en même temps (...) Comme famille tuyau de poêle, on ne fait pas mieux! » (H. BAZIN, Qui j'ose aimer, 1956, p. 204).
P. anal. (de forme). Chapeau en tuyau de poêle, ou absol., tuyau de poêle. Synon. pop., fam. de chapeau haut-de-forme. Derrière lui marchait le secrétaire Schwân, le chapeau en tuyau de poêle tout droit sur sa grosse figure bourgeonnée (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 136). Il était en redingote, tuyau de poêle et gants noirs comme qui reviendrait de baptême ou d'enterrement (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1128).
En appos. Son chapeau tuyau de poêle, qu'il ne quitte pas chez lui (GONCOURT, Journal, 1875, p. 1052).
B. — 1. Base tubulaire creuse de la plume des oiseaux qui est fixée à la peau. Les cierges (...) n'étaient guère plus gros qu'un tuyau de plume, et n'avaient pas un pied de long (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 197).
2. Tuyau (de tige). Tige creuse du blé et de certaines céréales, qui porte l'épi. En face de ces fleurs chétives et des superbes tuyaux de blé, un rayon de lumière (...) faisait ressortir la poussière (BALZAC, Ferragus, 1833, p. 106). Nous distribuons (...) des tuyaux de paille coupés menu, de la dimension d'un grain de blé, et des bouts de fil (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 178).
3. Familier
a) Tuyau de l'oreille. Conduit auditif de l'oreille. P. plaisant. Tu dis que je ne te confie plus rien, mais je n'ai rien à confier si ce n'est dans le tuyau de ta gentille oreille que je t'aime et t'aimerai toujours (BALZAC, Corresp., 1823, p. 221).
Dans le tuyau de l'oreille. À voix basse et en secret. Parler dans le tuyau de l'oreille; raconter qqc. dans le tuyau de l'oreille. Un ovale préparé par un élève et qui n'a pas demandé, me dit Giraud dans le tuyau de l'oreille, plus d'une journée de retouches! (GONCOURT, Journal, , 1874, p. 1014).
b) ) Renseignement confidentiel de bonne source sur l'état, la valeur d'un cheval, le gagnant probable d'une course de chevaux; p. ext., pronostic sur le résultat d'une opération financière ou de hasard, information confidentielle dont on a, ou croit avoir, la primeur. Avoir, donner un tuyau; avoir, obtenir un bon tuyau aux courses, à la Bourse. Il en imposa à l'homme de Bourse. Pour commettre une pareille folie et rester aussi calme, il fallait certainement que cet étrange client eût des tuyaux secrets, et combinât un coup de maître (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 382). Pouvez-vous me dire de qui vous tenez les tuyaux touchant la ruine de M. Joseph? (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p. 70).
Tuyau crevé. Information fausse ou ayant perdu tout caractère confidentiel. Il y a des tuyaux qui sont bons; il y a des tuyaux qui sont crevés. Moi, je vais t'apprendre comment on fait du lard avec du cochon (CENDRARS, Or, 1925, p. 35).
) Renseignement, information quelconque. Devant elle-même passer le même examen, elle désirait beaucoup avoir l'avis d'Andrée, beaucoup plus forte qu'elles toutes et qui pouvait lui donner de bons tuyaux (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 912). Qu'est-ce qui pourrait me donner un tuyau sur le diagnostic des fractures du pied? (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 325).
4. Pop., vieilli. Gosier, estomac. Ce que je me demande, c'est ce que sont devenus les cent grammes de beurre, les cent grammes de confiture et les deux cent cinquante grammes de farine qu'on lui a fourrés dans le tuyau (AYMÉ, Mouche, 1957, p. 139).
C. — 1. Tube, généralement cylindrique et de faible diamètre. Un compagnon (...) dormait (...) tenant encore (...) le tuyau cassé d'une pipe, dont le fourneau avait roulé à terre tout bourré d'un pétun qu'en son ivresse il avait oublié d'allumer (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 306).
2. Tube de hauteur et de diamètre variables servant à la production de sons. Tuyaux sonores; tuyaux d'orgue. Avant l'introduction du téléphone, pour les courtes distances on utilisait les tuyaux acoustiques (BOUASSE, Acoust. gén., 1926, p. 263). Il y a deux sortes de tuyaux: 1o à anche, où la colonne d'air est ébranlée sous l'influence d'une lame vibrante quelconque: 2 à bouche, où les vibrations sont produites par le choc d'une colonne d'air se brisant contre l'angle d'une paroi fixe (BRENET Mus. 1926, p. 460).
Fam. À pleins tuyaux. [P. réf. aux tuyaux d'orgue] Avec le maximum d'intensité, de force, de volume sonore. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 j). [La ronflerie de Sylvestre] jaillit du silence, et brutalement (...) à pleins tuyaux dès la première attaque (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 202).
Au fig. Complètement; au maximum; autant que faire se peut. Synon. à pleins tubes (v. tube B 2 d). [La fièvre me reprenait.] Durant cinq minutes j'ai déconné à pleins tuyaux (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 74). — Tu te rabaisses à pleins tuyaux, lui disait la Marquise [à l'Abbé]; — mais rappelle-toi que le peuple de France est emphatique sans qu'il s'en aperçoive (LA VARENDE, Amour sacré, 1959, p. 213).
3. LINGERIE. Pli cylindrique que l'on donne au linge empesé ou à des garnitures, des dentelles, des coiffes. Synon. godron. Fraise à tuyaux; robe à tuyaux. Ce boudoir était tendu d'une étoffe rouge, sur laquelle était posée une mousseline des Indes cannelée comme l'est une colonne corinthienne, par des tuyaux alternativement creux et ronds (BALZAC, Fille yeux d'or, 1835, p. 381). Vous portiez une robe de soie noire avec un col en petits tuyaux blancs (CHARDONNE, Épithal., 1921, p. 422).
Prononc. et Orth. : []. Pour tous les mots de la famille, LITTRÉ conserve la prononc. [tyj-]: tuyautage ,,tu-io-ta-j'``, tuyauter ,,tu-io-té``, tuyauterie ,,tu-i-o-te-rie``, tuyère ,,tu-iè-r'`` mais il note s.v. tuyau et tuyère: ,,plusieurs disent tui-iô, tui-iè-r'``. Auj. seul tuyère,mot techn. garde les deux prononc. [] ou [] ds Lar. Lang. fr. et ROB. 1985. Pour la prononc. de y entre deux voy., v. G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n° 1 1981, p. 231. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du XIe s. tudel « tige creuse du blé et de certaines plantes » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 143); 1174 tueil (GUERNES DE PONT-STE-MAXENCE, S. Thomas, 1223 ds T.-L.); 2. a) 1176-81 « canal fermé, conduit à section circulaire ou arrondie, destiné à faire passer un liquide, un gaz » (CHRÉTIEN DE TROYES, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 6995); 1868 tuyau d'arrosage (GONCOURT, Journal, p. 448); b) fin du XIIIe s. « partie extérieure du conduit de cheminée » (Sone de Nansai, 4392 ds T.-L.); c) 1308 tuyau de cheminée (doc. ap. E. COYECQUE, Comptes du XIVe s. concernant neuf terres situées en Artois, 51); d) 1832 chapeau en tuyau de poêle « chapeau haut de forme » (BOREL, Rhaps., p. 14); 1926 la famille tuyau de poêle (d'apr. CHAUTARD Vie étrange Argot, p. 671); 3. XIIIe s. [ms.] « extrémité creuse de la plume des oiseaux » (Renart, éd. E. Martin, II, 1000); 4. 1480 « pli cylindrique fait à du linge empesé, à l'aide d'un fer à tuyauter » (G. COQUILLART, Les Droitz nouveaulx, 662 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 162), attest. isolée; de nouv. 1827 (Mme CELNART, Man. des dames ou L'Art de la toilette, p. 110 ds QUEM. DDL t. 16); 5. 1505 mus. « tuyau d'un instrument de musique » (Nouv. archives de l'art fr., 1887, 111); 6. 1653 « gosier, estomac » (SCARRON, Le Virgile travesti, VII, 280b ds RICHARDSON); 7. 1748 dans le tuyau de l'oreille « en secret » (CAYLUS, Mém. de l'Ac. des colporteurs ds Œuvres badines, t. 10, p. 298); 8. 1872 « renseignement donné confidentiellement à quelqu'un » (PEARSON). Dér., à l'aide du suff. -eau, d'un mot non att. qui est issu de l'a. b. frq. « tuyau », cf. l'a. b. all. theuta « tuyau, conduite d'eau », l'ags. « id. », le got. -haúrn « trompette ». Fréq. abs. littér.:797. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 061, b) 1 436; XXe s.: a) 1 152, b) 1 021. Bbg. Archit. 1972, p. 117 (s.v. tuyau de descente). — BALDINGER (K.). Z. rom. Philol. 1983, t. 99, p. 204. — BALL (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 57. — BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 355. — GUINET 1982, p. 106. — QUEM. DDL t. 3, 9, 14 (s.v. tuyau d'échappement), 16, 27 (s.v. tuyaux d'orgue).

tuyau [tɥijo] n. m.
ÉTYM. 1530; « ornement », 1337; tuel, XIIe; tuiel, v. 1100; du francique thuta, gothique thut-haurn « cor à sonner », d'un verbe onomat. thut « sonner », selon Bloch-Wartburg; du lat. tutella « protection; enclos », de tutari « protéger », selon Guiraud (le tuyau est une canalisation fermée, protégée), d'où aussi provençal et esp. tudel.
A
1 Canal fermé, conduit à section circulaire ou arrondie (en matière rigide, flexible ou souple), destiné à faire passer un liquide, un gaz. Buse, boyau, conduite, tube. || Tuyau de plomb, de fer, de fonte, de cuivre, de caoutchouc, de ciment, de terre cuite, de poterie ( Aludel, boisseau), de toile ( Manche). || Tuyau rigide, droit, coudé. || Tuyau souple. || Section (cit. 2), ouverture, parois, robinet d'un tuyau; coude, bifurcation de tuyau. Culotte, genouillère. || Support de tuyau. Collier. || Poser un tuyau dans un canal, un caniveau. || Aboucher, ajointer, embrancher des tuyaux. Branchement, embranchement. || Joint de tuyaux. Manchon, raccord. || Tuyau qui se bouche, s'engorge. || Tamis à l'entrée d'un tuyau. Crépine, pommelle. || Tuyau crevé (→ Haleine, cit. 32), entartré…Tuyaux des installations hydrauliques. Canalisation, tuyauterie. || Tuyau de prise d'eau (→ Fontaine, cit. 7), d'écoulement des eaux polluées (ménagères, etc.). || Tuyau d'amenée. || Tuyau collecteur des égouts, d'un navire. Drain. || Tuyau de descente d'eau des toits. Descente, dévoiement; et aussi gargouille. || Tuyau pour régulariser un débit. Ajutage.Tuyau de drainage, d'irrigation.Tuyau d'arrosage.Tuyaux d'une chaudière tubulaire, d'un calorifère. Tube. || Tuyau pour le transport à longue distance. Gazoduc, oléoduc, pipeline (anglic.). || Tuyau de distributeur d'essence (→ Garage, cit. 6). || Tuyau de pompe.Tuyau à injection, pour l'alimentation artificielle. Sonde; tube.Tuyau en spirale ( Serpentin), en S ( Siphon).Les tuyaux d'une machine (→ Cracher, cit. 10). || Tuyau d'admission, d'échappement, de refoulement, d'éjection. Tuyère. || Tuyau d'aspiration, d'aération. || Tuyau d'échappement d'une automobile, muni d'un silencieux. Pot.Tuyau de tirage d'un poêle. Diable.
1 Parmi les malades se trouvait un jeune homme, ancien soldat d'Afrique, qui depuis six semaines se refusait à prendre de la nourriture. Au moyen d'un long tuyau de caoutchouc introduit dans son estomac, on lui faisait avaler des substances liquides et nutritives.
Nerval, Aurélia, II, VI.
1.1 Les chaudières du Caucase étaient en pression suffisante. Sa cheminée ne laissait plus échapper qu'une fumée légère, tandis que l'extrémité du tuyau d'échappement et le couvercle des soupapes se couronnaient de vapeur blanche.
J. Verne, Michel Strogoff, I, VII, p. 91.
2 (…) un soleil de printemps baignait l'étendue. Déjà les arroseurs traînaient leurs tuyaux à roulettes et poussaient des jets d'eau contre les jambes des chevaux qui hésitaient.
France, Jocaste, VI, Œ., t. II, p. 66.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Tuyau et fourneau d'une pipe.Tuyaux d'orgue (cit. 2). || Tuyau qui amène l'air aux tuyaux d'orgue. Porte-vent.
Tuyaux sonores : tuyaux dans lesquels une colonne d'air résonne à certaines fréquences.
Tuyau acoustique, qui est utilisé pour porter le son à distance.
(1304, tuiel). || Tuyau de cheminée : partie extérieure du conduit de cheminée, qui évacue la fumée. Souche. || Capuchon d'un tuyau de cheminée. || Le tuyau de cheminée d'une locomotive, d'un bateau.
Tuyau de poêle : ensemble de tuyaux de tôle ajointés qui relient un poêle à la cheminée (→ Cracher, cit. 11; grille, cit. 17). || Coudes d'un tuyau de poêle. — ☑ (1926, in Wartburg). Fig., vulg. Famille tuyau de poêle, dans laquelle les personnes ont des relations sexuelles les unes avec les autres.
3 L'idée de saletés le gênait, souillait son idée de la famille. Il songea douloureusement : « C'est la famille tuyau de poêle ! »
Jean Genet, Querelle de Brest, Œ. compl., t. III, p. 293.
Fam. || Chapeau en tuyau de poêle; n. m., (1833) un tuyau de poêle : chapeau haut de forme. Tube (→ Chapeau, cit. 3; qui, cit. 41).
4 Il est en habit noir et en chapeau tuyau de poêle qu'il ne quitte jamais et qu'il a perpétuellement sur la tête, quand il peint, quand il mange.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, sept. 1853, t. I, p. 45.
2 (XIIIe). Conduit; cylindre creux. || Tuyau de plume (cit. 1) : axe creux à la base de la plume. || Tuyau de tige, et, absolt, tuyau : tige creuse des céréales. || Tuyau de blé.
(1798). Fam. Le tuyau de l'oreille : le conduit auditif. || Dire, raconter qqch. dans le tuyau de l'oreille (cit. 13), confier tout bas, de bouche à oreille.
3 (Av. 1493). Pli ornemental en forme de tube que l'on fait au linge au moyen d'un fer spécial. Godron. || Jabot (cit. 3) à tuyaux. Tuyauté, tuyauter. || Les tuyaux des garnitures (d'un bonnet).
5 (…) ce peuple en veste brodée, en jupon plissé à gros tuyaux (fustanelle), coiffé de bonnets rouges (…)
Nerval, Voyage en Orient, Introd., XIX.
4 a Argot. Gosier.
5.1 L'effet des piquouses (piqûres) du toubib commençait à se dissiper et je dégustais un coup de barre maison. Durant cinq minutes, j'ai déconné à pleins tuyaux.
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 73.
b Fam. || Les tuyaux : les vaisseaux (veines, artères) du corps humain ( Tuyauterie II, 3).
5 (Allusion aux tuyaux (1.) d'un ensemble technique). Loc. Fig et fam. Être dans les tuyaux : être en cours de réalisation, d'exécution (d'un projet). || « Hôpitaux : la réforme est dans les tuyaux » (Libération, 22 nov. 1995, p. 15).
6 Élément ou système qui transmet des messages, assure une communication. || Investir dans les tuyaux (le câble, Internet…) plus que dans les contenus.
B (1872; de tuyau de l'oreille). Fam. Indication confidentielle pour le succès d'un pari, d'une opération financière, d'une affaire. Information, renseignement. || Donner à qqn un tuyau sur qqch. (→ Immobiliser, cit. 6). Tuyauter. || Avoir, obtenir un bon tuyau aux courses, à la Bourse. || Vendeur de tuyaux à la pelouse.Un tuyau crevé (par attract. de tuyau, A., 1.) : un mauvais tuyau.
6 (…) il me fut impossible — tant est farouche la discrétion des constructeurs — d'arracher le moindre renseignement quelque peu intéressant. Pour un secret bien gardé, voilà un secret bien gardé ! J'obtiens cependant un semblant de tuyau sur un point.
A. Allais, Contes, « Invasion et conquête de l'Angleterre ».
7 Il y a des tuyaux qui sont bons; il y a des tuyaux qui sont crevés. Moi, je vais t'apprendre comment on fait du lard avec du cochon.
B. Cendrars, l'Or, II, 6.
8 — Avec la clientèle qui défile ici, vous devez avoir beaucoup de tuyaux ?
— Il en tombe tant qu'on en veut. Mais je ne les ramasse pas. En matière de Bourse, il faut se faire son opinion à soi et se boucher les oreilles.
J. Romains, Donogoo, I, II.
9 (…) avec une sorte de fureur, de douloureuse indignation, celle du joueur qui a payé très cher un tuyau crevé ou du type qui faisant confiance à une des mirifiques annonces qui paraissent dans les journaux reçoit en échange de son mandat le nauséeux et inutilisable galimatias de bons conseils et de bonnes recettes (…)
Claude Simon, le Palace, p. 25.
DÉR. Tuyauter, tuyauterie, tuyère.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tuyau — tuyau …   Dictionnaire des rimes

  • tuyau — Tuyau. s. m. Tube. Tuyau de plomb, de fer blanc, de cuivre, de bois, de terre cuite. tuyau de fontaine. tuyau d orgue. tuyau de lunette à longue veuë. On appelle aussi, Tuyau, L ouverture de la cheminée depuis le bas jusqu en haut, par où la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tuyau — Tuyau, Il vient de Tubus, ou Tubulus, Canalis, Cuniculus, Fistula. Le tuyau des plumes des oiseaux, Caulis pennarum auium. Le tuyau du bled, Stipula. Tuyau d avoine, Calamus auenae. Le tuyau et chalumeau du bled, avoine et semblables, Culmus. Le… …   Thresor de la langue françoyse

  • tuyau — TUYÁU s.m. (Hipism) Cal pe care cei informaţi îl consideră ca foarte probabil câştigător al unei curse. [pron. tüio. / < fr. tuyau]. Trimis de LauraGellner, 27.10.2005. Sursa: DN  TUYAU TüIÓ/ s. m. cal pe care cei informaţi îl consideră ca… …   Dicționar Român

  • Tuyau —  Pour l’article homonyme, voir Tuyau (conseil).  Les tuyauteries d une chaudière. Un tuyau est une canalisation de section circulaire destinée à l écoulemen …   Wikipédia en Français

  • tuyau — (tu iô ; plusieurs disent tui iô) s. m. 1°   Petit canal de fer, de plomb, de bois, de terre cuite, etc. Tuyau de fontaine. Les tuyaux d une conduite de gaz. Les tuyaux d un poêle.    En tuyaux d orgue, se dit d objets rangés à côté l un de l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TUYAU — s. m. Tube ou canal de fer, de plomb, de fer blanc, de cuivre, de bois, de terre cuite, etc. Tuyau de fontaine. Tuyau de conduite. Tuyau de descente. Poser des tuyaux. Tuyau d orgue. Tuyau de lunette à longue vue. Tuyau capillaire. Le tuyau de ce …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tuyau — nm., (d un poêle, d une conduite d eau), conduit, conduite : teuyô (Arvillard.228, Billième), tèyô (Beaufort, Cusy, Domessin, Faverges, Granier, Montendry), tiyô (Allues, St Nicolas Cha.), toyô nm. (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si.020, Morzine …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • TUYAU — n. m. Tube, conduit de fer, de plomb, de fer blanc, de terre cuite, etc. Tuyau de descente. Poser des tuyaux. Tuyau d’orgue. Tuyau de poêle. Tuyau de cheminée. Tuyau d’arrosage. TUYAU désigne encore le Bout creux de la plume des oiseaux, de la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tuyau — n.m. Renseignement confidentiel : Fier un tuyau. / La famille tuyau de poêle, couples qui pratiquent l adultère réciproque ; les invertis …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.